Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
2
3
5
7
9
10
12
14
16
17
19
21
23
24
25
26
27
28
29
30
31

funakoshi Funakoshi rédigea ses 20 préceptes afin d'aider ses disciples dans leur quête d'une compréhension plus approfondie des aspects spirituels de la voie du karaté, le KARATE-DO.

Depuis les temps les plus reculés, cet art martial était enseigné (secrètement parfois) dans l'île natale de maître Funakoshi, Okinawa. Celui ci se chargea de l'exporter et de le faire connaître à TOKYO, la capitale, où la discipline rencontra, dés lors, un succès sans cesse grandissant.
Ceux qui aspirent à évoluer sur la voie du KARATE doivent, c'est certain, se consacrer au penchant technique de l'art martial, mais ils doivent également chercher à cultiver son penchant spirituel.
Le véritable karaté-do forge, en effet, le corps, mais aussi l'esprit.
C'est là la fonction des 20 préceptes qui suivent et qui donnent aux néophytes cette perspective spirituelle inhérente à l'art. A ceux qui sont déjà initiés, ces préceptes seront une précieuse aide sur le chemin du développement personnel et spirituel.

 

Les 20 précepts du karaté

    
1 - N'oubliez pas que le karaté commence et s'achève dans le rei.
     Le rei est la manifestation physique d'un coeur sincère, révérencieux et emplie de respect : le salut.
 
2 - Il n'y a pas d'attaque dans le karaté.
    Cela souligne la nécessité de faire preuve de patience et de pondération.
 
3 - Le karaté est au service de l'équité.
     L'équité est un état d'esprit qui veut aller au-delà de ce qui est juste; qui sert le bien et la vertue.
 
4 - Apprends déjà à te connaître puis connais les autres.
     À force de pratique, le karatéka connaît ses techniques favorites ainsi que ses propres faiblesses,en combat il doit connaître ses propres points forts mais aussi ceux de son adversaire.
 
5 - Le mental prime sur la technique.
 
6 - L'esprit doit être libre.
 
7 - Calamité est fille de non-vigilance.
     Combien d'accidents sont imputables à la négligence et à l'étourderie ?
 
8 - La pratique du karaté ne saurait se cantonner au seul dojo.
     L'objectif du karaté est de polir et nourrir à la fois le corps et l'esprit. Il faut pratiquer continuellement dans tous les actes de la vie quotidienne.
 
9 - Le karaté est la quête d'une vie entière.
     La Voie du karaté est sans fin, c'est la raison pour laquelle un pratiquant sincère pratiquera jusqu'à son dernier souffle.
 
10 - La Voie du karaté se retrouve en toute chose, et c'est là le secret de sa beauté intrinsèque.
     Si un pratiquant affronte chaque difficulté en ayant le sentiment que sa vie entière est en jeu, il réalisera l'étendue de ses propres ressources.
 
11 - Pareil à l'eau en ébullition, le karaté perd de son ardeur si il n'est pas entretenu par une flamme.
Seule une pratique régulière et assidue récompensera votre corps et esprit des fruits de la Voie.
 
12 - Ne soyez pas obséder par la victoire ; songez plutôt, à ne pas perdre.
     L'attitude mentale obsédée par la victoire nourrit nécessairement un optimisme excessif qui, à son tour, nourrit impatience et irritabilité. L'attitude la plus fine consiste, au contraire, à se résoudre fermement à ne pas perdre.
 
13 - Ajuster votre position en fonction de l'adversaire.
 
14 - L'issue d'un affrontement dépend de votre manière de gérer les pleins et les vides.
     les pleins et les vides = les forces et les faiblesses
 
15 - Considérer les mains et ses pieds de l'adversaire comme des mames tranchantes.
     Un pratiquant sincère de karaté-do saura rendre ces extrémités corporelles aussi dangereuses que des armes blanches, dans cette optique même les mains et pieds d'un non-pratiquant peuvent s'avérer dangereux.
 
16 - Faîtes un pas hors de chez vous et se sont un million d'ennemis qui vous guettent.
 
17 - Le kamae (posture d'attente) est destiné aux débutants; avec l'expérience, on adopte le shinzentai (posture naturelle).
 
18 - Rechercher la perfection en kata, le combat est une autre affaire.
     Les katas sont la moelle de l'entraînement du karaté-dô, il convient de ne pas les dénaturer et de s'y entraîner conformément à l'enseignement dispensé par le maître. En combat réel, il ne faut pas s'embarrasser ou se laisser entraver par les rituels propres aux katas.
 
19 - Sachez distinguer le dur du mou, la contraction de l'extention du corps, et sachez moduler la rapidité d'exécution de vos techniques.
     Les combinaisons citées dans ce précepte s'appliquent aussi bien en kata qu'en combat réel.
 
20 - Vous qui arpentez la Voie, ne laissez jamais votre esprit s'égarer, soyez assidu et habile.